Episodes du podcast

#1 Clara – du burn-out à l’entrepreneuriat, en apprenant à s’écouter


Le burn-out peut frapper à la porte très tôt dans une vie. Clara n’a que 24 ans quand elle perd peu à peu le contrôle de son corps. C’est un énorme choc, et pourtant au fond d’elle, elle sait pourquoi : elle marche depuis longtemps déjà sur un chemin qui n’est pas le sien. Elle prend alors conscience que c’est dangereux, de jouer la vie de quelqu’un d’autre. ⠀

Le burn-out et la dépression l’ont transformée, et elle ose le dire aujourd’hui : si c’était à revivre, elle le revivrait mille fois. Pour la leçon qu’elle a apprise et qu’elle continue d’apprendre, consciente que le travail sur soi dure toute une vie.⠀

Clara a créé depuis Vénus & Gaia, une jolie entreprise qui se porte à merveille, et elle nous partage sa vision rafraîchissante de l’entrepreneuriat, à son propre rythme et guidée par son instinct. ⠀

Un premier témoignage de burn-out intense et émouvant, merci Clara pour ta confiance. Je vous laisse découvrir l’épisode et me dire ce que vous en pensez !

Pour écouter l’épisode, rendez-vous sur Apple podcast, ou Spotify, ou Deezer ou encore Soundcloud. Bonne écoute !

Pour suivre Clara et son aventure entrepreneuriale, c’est ici ! Et pour écouter d’autres épisodes, c’est par là.

Soutenir le podcast ✨

Si vous aimez le podcast Un Cadeau Mal Emballé et que vous souhaitez le soutenir, n’hésitez pas à me mettre 5 étoiles sur Apple Podcast et un petit commentaire, ça me fera très plaisir de vous lire. C’est grâce à vos notes, à vos commentaires et à vos partages qu’il sera bien classé dans les applications de podcast et diffusé au plus grand nombre. Un grand MERCI !

Je me sers de mon corps comme d’une boussole dans ce que je dois continuer ou laisser tomber.

Je perdais le contrôle de mon corps à 24 ans, alors que tous les signaux étaient au vert.

Si je continue comme ça, je ne suis plus de ce monde.

Pour la première fois de ma vie, j’ai cette flamme sacrée qui brûle.

Si c’était à revivre, je le re-vivrais mille fois.

J’ai été explorer cette part de noirceur en moi, jusqu’à ce que je me dise : et maintenant ? 

On a tous l’envie de ne pas simplement vivre, mais d’exister pleinement.

Je fais les choses pour moi, parce que ça me plait, que ça m’apporte de la joie.

Le travail sur soi il est continu, ça va durer une vie.

Une leçon, elle te revient jusqu’à ce que tu l’aies comprise.

Je ne peux pas me tromper en marchant sur ce chemin qui est le mien, même s’il est plus sinueux et moins emprunté.

J’aime l’être humain que je suis pour la première fois de ma vie.

Si ce contenu vous plaît, partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *